Sous nos yeux est un projet en plusieurs parties, fait de rencontres, d’expositions et de publications. La proposition curatoriale d’Abdellah Karroum explore des démarches artistiques comme autant d’écritures et d’inventions de matériaux. La petite histoire inscrit chaque œuvre entre un lieu spécifique d’investigation et un espace commun d’intervention. Cette correspondance se révèle, dans le projet Sous nos yeux (partie1), tel un fil rouge, et prend la forme d’un rapprochement entre les montagnes du Rif, comme exemple géographique et La Kunsthalle, son histoire, ses activités et sa fréquentation.
Que le lieu d’investigation retenu par l’artiste soit réel ou virtuel, il nous amène à lire et penser les idées des œuvres dans la grande histoire. C’est avec cette perspective, certes expérimentale, que le projet Sous nos yeux associe les artistes, les chercheurs et les professionnels de l’art et d’autres sciences humaines, inscrivant la notion d’œuvre aux côtés des autres productions de la civilisation.
Sous nos yeux (partie1) se déploie entre divers lieux physiques, investis par les productions artistiques, dont La Kunsthalle est le quartier général.

Avec la paricipation de Adel Abdessemed, Gabriella Ciancimino, Badr El Hammani, Pedro Gòmez-Egana, Younès Rahmoun et LMDP.

La R22 radio est associée au projet comme un espace de dialogue, encadré par l’écrivaine et artiste Georgia Kotretsos, en collaboration avec la radio universitaire de Mulhouse (Radio Campus).

Abdellah Karroum est chercheur et directeur artistique basé entre Cotonou, Paris et Rabat. Son travail concerne les questions de création d’espaces et le vocabulaire de l’art. En 2002, il fonde L’appartement 22, lieu de rencontre et d’exposition dont les premières expositions JF_JH interrogent la société. Ce lieu devient progressivement coopératif dès 2004, associant des commissaires internationaux en « Délégation Artistique » (Curatorial Delegation). En 2007, L’appartement 22 étend ses activités vers la R22-radio. Abdellah Karroum a été commissaire associé aux biennales de Dakar en 2006, Gwangju en 2008. En 2009, il a organisé une proposition pour l’articulation d’œuvres et de lieux pour la 3e Biennale de Marrakech. Il a été en 2012, directeur artistique du Prix International d’Art Contemporain de la Fondation Prince Pierre de Monaco, commissaire associé pour La Triennale au Palais de Tokyo de Paris et directeur artistique du projet « Inventer le monde-l’artiste citoyen », de la Biennale du Bénin. Commissaire invité à La Kunsthalle Mulhouse, Abdellah Karroum travaille sur le projet Sous nos yeux qui continue aussi au MACBA, Musée d’Art Contemporain de Barcelone.

Sous nos yeux (partie 2)