1974-75 : occupation de chantier victorieuse à Marckolsheim (usine C.W.M. de production de stéarates de plomb) © photo : Meinrad Schworer

Les luttes et la place des femmes dans les mouvements de contestation.
Le dernier temps fort de l’exposition aura pour point de départ une projection commentée d’images d’archives des mouvements de lutte écologiques du bassin rhénan filmées par Solange Fernex. Au cours des années 1970, des formes de désobéissance civile se sont déployées en réaction à des projets industriels chimiques et nucléaires massifs sur les rives du Rhin. Dans ce contexte a eu lieu à Marckolsheim, la première occupation de site de l’histoire française. A travers ces images apparaît peu à peu le rôle important des femmes dans ces luttes, tantôt gardiennes des sites la journée, tantôt lanceuses d’alerte sur les dangers de la radioactivité.
Ces différents rôles seront l’objet de la table-ronde qui suivra la projection, réunissant des personnalités militantes de différents champs (politique, écologique, artistique, féministe).

  • Marie-Reine Haug, éducatrice spécialisée, présidente d’APPONA (Association pour la Promotion des Populations Nomades d’Alsace), membre du CSFR (Comité de Sauvegarde de Fessenheim et de la plaine du Rhin) et d’AN (Alsace-Nature)
  • Raymond Schirmer, Membre du MIR (Mouvement International de la Réconciliation), du CSFR, d’AN, du MAN (Mouvement pour une Alternative Non-Violente) et du parti politique Les Ecologistes
  • Hilary Galbreaith, artiste
  • Isabelle Cambourakis, enseignante, éditrice et chercheuse indépendante, travaille sur la sociohistoire des luttes et des mouvements sociaux
  • Modération : Géraldine Gourbe

En partenariat avec MIRA (Mémoire des Images Réanimées d’Alsace).

En dialogue avec l’exposition, une série de temps forts prolonge la recherche menée autour de Power Up, imaginaires techniques et utopies sociales et fait le lien avec une sélection d’œuvres présentées dans l’exposition.
Alliant temps de conférences, de projections et de performances, ces moments publics seront l’occasion d’aborder plus en détails certains regards posés sur le territoire, étudiés au prisme des questions énergétiques soulevées par les commissaires.