Commissaire : Sandrine Wymann

Entre installation, performance théâtralisée et scénographie, Elena Costelian s’attache aux lieux chargés d’histoire comme support de réflexion à son travail. L’idée de retour sur ces lieux n’est pas sans lien avec l’expérience de l’exil. Ces pièces rejouent l’idée du départ vers un autre monde dont on n’a aucun repère. Particulièrement sensible au rapport entre mémoire collective et individuelle, Elena Costelian s’attache à restituer ces instants à peine perceptibles où l’on a ressenti une forte émotion. C’est précisément dans un désir de conservation de ces moments fugaces, gravés dans notre mémoire, que se situent les enjeux de son travail plastique.

Artistes : Elena Costelian et Chourouk Hriech