L’Apéro scientifique  « Se souvenir pour mieux se préparer » est organisé dans le cadre de l’exposition Se suspendre aux lendemains – Régionale 20.

En présence de
Amandine Amat, responsable du département Conseil Risque et Changement Climatique à la Chambre de Commerce et d’Industrie d’Alsace ;
Brice Martin, géographe, enseignant chercheur au CRESAT de l’Université de Haute-Alsace ;
Sophie Roy, ingénieure à Météo France ;
Aline Veillat, artiste-chercheure

Le débat portera autour de notre capacité collective et individuelle à appréhender le fleuve comme un écosystème vivant et ayant ses propres exigences et nécessités de mouvements. Accepter cet état incontrôlable du fleuve, c’est le reconnaître comme un possible acteur d’événements majeurs et irrémédiables pour l’homme. En nous fondant sur une histoire et une situation géographique locales, nous nous interrogerons sur la relation que nous entretenons avec le risque d’inondation, mais aussi sur la place que peut occuper le souvenir dans cette relation.

Tous publics. Entrée libre (réservation conseillée au 03 69 77 66 47 / kunsthalle@mulhouse.fr)

Organisé par La Kunsthalle Mulhouse et la Nef des sciences, dans le cadre de l’événement « Les sciences ça se discute », l’événement est réalisé en partenariat avec le CRESAT de l’UHA et s’inscrit dans les commémorations du centenaire des inondations de 1919.

     


Les intervenants

Amandine Amat a soutenu sa thèse en sociologie et urbanisme à l’Université de Strasbourg en 2016 sur la prise en compte du changement climatique par les entreprises et les villes en Alsace.
Chargée de mission Changement climatique et Eau à la Cci Alsace Eurométropole, elle sensibilise les entreprises aux impacts du changement climatique sur leur activité et les accompagne pour les aider à s’y adapter de façon soutenable (programme Interreg Clim’Ability). Elle a également pour mission d’inciter les entreprises aux économies d’eau et à l’anticipation du risque d’inondation, pour éviter tout surcoût, mais surtout toute pollution accidentelle.

Brice Martin est maître de conférences de géographie à l’UHA depuis 1998. Il est spécialiste des questions d’environnement, de risques et de territoires, et travaille particulièrement sur la question des inondations, notamment dans le cadre de programmes de recherche franco-allemands (ANR-DFG TRANSRISK, Interreg Clim’ability) et de nombreuses collaborations avec les acteurs en charge de la gestion des inondations en Alsace et dans le Grand Est. Il pilote le site ORRION (base de données participatives sur l’histoire des inondations : www.orrion.fr) et assure la coordination des actions organisées dans la Région Grand Est à l’occasion des commémorations des inondations du 24 décembre 1919.

Sophie Roy est ingénieure à Météo France. Elle a travaillé sur la modernisation de la base de données climatologiques de Météo France, puis sur un projet international d’aide aux pays en voie de développement pour la saisie de leurs archives climatologiques papier. En tant que chargée de communication et responsable Éducation-Jeunesse, elle contribue à vulgariser des sujets liés à la météorologie et à son histoire, ainsi qu’au climat. À présent, elle intervient sur le changement climatique dans des contextes variés pour en expliquer les enjeux et en étudier les impacts (les projets INTERREG V Clim’Ability, Clim’Ability Design, les Plans climat air énergie, l’Éducation Nationale, etc.)

Aline Veillat vit et travaille comme artiste chercheure indépendante à Bâle en Suisse. Elle a étudié à l’École d’art de Lausanne et titulaire d’un doctorat de l’Université Paris 8 en Esthétiques, Sciences et Technologies de l’Art. Ses œuvres sont régulièrement présentées dans le monde entier.
Dans sa pratique elle se concentre principalement sur les questions environnementales à l’époque de l’Anthropocène et plus particulièrement sur la façon dont l’être humain est lié au non-humain vivant ou non vivant. Son approche est tout d’abord conceptuelle puis se traduit par la suite sous une forme plastique.
Conjointement à sa participation au projet Transrisk sur la culture des risques inondation avec l’Université de Haute Alsace, elle collabore à différents projets de recherche : Ecodata-Ecomedia-Ecoaesthetics avec l’Institut d’Esthétiques Pratique et Théorique IAeP de Académie des Beaux-Arts et de Design FHNW Basel et le laboratoire WSL Eau-Neige-Paysage de l’Ecole Polytechniques Fédérale de Zürich sur les impacts anthropiques et du changement de climat sur une forêt alpine, ainsi que sur un projet sur le sol envisagé comme un organisme vivant, projet développé en tant que chercheur associé à l’IMéRA l’Institut d’Etudes Avancées en collaboration avec l’IMBE l’Institut Méditerranéen de la Biodiversité et d’Écologie de l’Université d’Aix-Marseille.
www.alineveillat.com