Katrin Freisager, « Landscape » (détail), 2010 | C – Print Photograph / Diasec - 120 x 138 cm
[English and German below]

La Kunsthalle Mulhouse présente en partenariat avec White Frame, Bâle et OBORO, Montréal Où sommes-nous et réunit les artistes Judith Albert (CH), Dana Claxton (CA), Nik Forrest (CA), Katrin Freisager (CH) et Capucine Vandebrouck (FR). L’exposition explore les thèmes de l’invisible, du passage et de la mémoire.
Une proposition de Chantal Molleur, Aaron Pollard et Sandrine Wymann.

Où sommes-nous englobe 22 œuvres présentées à travers une scénographie offrant une multitude d’approches pour explorer des questions fondamentales associées au cadre, à la narration, à l’image fixe et animée. Présentée à Montréal l’automne 2018 à Oboro, Où sommes-nous trouve à Mulhouse sa deuxième variation.
Les pratiques de ces cinq artistes s’étendent de la performance, aux images figuratives et abstraites liant intimement le corps au paysage, aux espaces qu’il traverse. Ici réunis, les travaux articulent des préoccupations à propos de la perception, ainsi qu’un désir de perturber et d’enrichir l’imagerie populaire en s’inspirant de stratégies de discours avant-gardistes et féministes.
Entre l’invisible et l’alchimie de l’ordinaire chez Capucine Vandebrouck, l’architecture d’un espace avec la poésie du corps chez Judith Albert, la mise en scène de corps, de paysages et de leurs frontières chez Katrin Freisager, les combinaisons de défiance, d’optimisme et de flirt chez Dana Claxton et la résistance aux normes de Nik Forrest, les œuvres de ces cinq artistes établis ouvrent et bouleversent les concepts normatifs d’espace et de temps, remettant en question la ligne entre réalité et illusion.

Vernissage le mercredi 11 septembre à 18h30.

Les artistes 

Judith Albert  a passé deux ans à Paris avant de compléter des études de beaux-arts au Collège d’Art et de Design de Zurich. Sa pratique englobe plusieurs formes d’expression incluant le langage, l’intervention artistique, la vidéo, la photographie et la performance. Depuis 2006, elle crée des œuvres dans l’espace public en collaboration avec Gery Hofer.

Katrin Freisager a complété ses études en photographie au Collège d’Art et de Design de Zurich en 1987. Son travail a été présenté dans des expositions solo et collectives en Europe et à l’international. Ses œuvres photographiques utilisent des images figuratives et abstraites. Depuis 2004, Freisager est maître de conférence en photographie aux niveaux du baccalauréat et de la maîtrise à l’Institut des arts HGK FHNW à Basel.

Artiste pluridisciplinaire, Dana Claxton a remporté plusieurs prix et travaille dans le domaine du cinéma, de la vidéo, de la performance et de la photographie. Son travail fait l’objet d’expositions et de collections à travers le monde. Claxton est professeure associée au Département d’histoire de l’art, d’art visuel et de théorie de l’Université de la Colombie-Britannique. Dans son travail, Claxton s’intéresse à la beauté, à l’esprit et aux politiques socio-culturelles autochtones. Les Première Nations de Wood Mountain Lakota sont sa réserve familiale.

Nik Forrest est un.e artiste né.e à Edinburgh et basé.e à Montréal dont la pratique se décline par la vidéo, le son, le dessin et les projets d’installation. Ses vidéos expérimentales ont été diffusées dans plusieurs festivals, galeries et musées en Amérique du Nord et en Europe.

Capucine Vandebrouck est une artiste française basée à Strasbourg. Elle travaille à partir des espaces qu’elle occupe, ses œuvres sont des révélateurs, le reflet d’une certaine invisibilité. Influencée par les éléments qui l’environnent, elle introduit au gré de ses expériences la lumière, le sel, l’eau dans ses sculptures.


[Eng]

La Kunsthalle Mulhouse presents in partnership with White Frame, Basel and OBORO, Montréal Où sommes-nous with the artists Judith Albert (CH), Dana Claxton (CA), Nik Forrest (CA), Katrin Freisager (CH) et Capucine Vandebrouck (FR). The exhibition explores the themes of the invisible, passages and memory.
A curatorial proposition from Chantal Molleur, Aaron Pollard and Sandrine Wymann.

Où sommes-nous encompasses 22 works presented through a scenography offering a multitude of approaches exploring fundamental issues associated with framing, narrative, still and moving images. Presented in Montreal in the fall of 2018 at OBORO, Où sommes-nous finds in Mulhouse its second iteration.
The practices of these five artists span performance, figurative and abstract imagery, tying the body to landscape. Brought together, their works articulate common preoccupations concerning perception and a desire to both disrupt and expand the popular imaginary by drawing from avant-garde, feminist and vernacular strategies.
Within the scope of this exhibition we witness a nod to alchemical processes and proto-photographic experimentation, a destabilizing examination of scale and of the body within built environments and landscapes, a traversing of psychic, social and colonial boundaries, and a resistance to normative structures among five established artists, each of whom open and disrupt conventions, bringing into question foundational assumptions over the line between reality and illusion.


[De]

In Zusammenarbeit mit White Frame, Basel, und OBORO, Montreal, präsentiert La Kunsthalle Mulhouse Où sommes-nous mit den KünstlernJudith Albert (CH), Dana Claxton (CA), Nik Forrest (CA), Katrin Freisager (CH) et Capucine Vandebrouck (FR). Où sommes-nous befasst sich mit den Themen des Unsichtbaren, des Übergangs und der Erinnerung.

Où sommes-nous umfasst 22 Werke. Sie werden mit einer Szenographie vorgestellt, die auf vielfältige Weise grundsätzliche Fragen zum Rahmen, zur Erzählung, zum statischen und bewegten Bild erforscht. Où sommes-nous wurde im Herbst 2018 bei OBORO in Montreal präsentiert und findet in Mulhouse in ihrer zweiten Fassung statt.
Kuratoren : Chantal Molleur, Aaron Pollard und Sandrine Wymann.

Die Praktiken der fünf Künstler reichen von der Performance bis zu gegenständlichen und abstrakten Bildern, in denen der Körper mit der Landschaft und dem zurückgelegten Weg verschmilzt. Die hier ausgestellten Werke beschäftigen sich mit der Wahrnehmung und wollen die gängige Vorstellungswelt zugleich verstören und bereichern, indem sie sich von avantgardistischen, feministischen und volkstümlichen Strategien inspirieren lassen.
Das Unsichtbare und die Alchemie des Alltags bei Capucine Vandebrouck, die Architektur eines Raumes und die Poesie des Körpers bei Judith Albert, die Inszenierung des Körpers, der Landschaft und deren Grenzen bei Katrin Freisager, die Kombinationen aus Misstrauen, Optimismus und Flirt bei Dana Claxton und der Widerstand gegen Normen von Nik Forrest: Die Werke dieser fünf etablierten Künstler brechen die normativen Konzepte von Raum und Zeit auf, stellen sie auf den Kopf und hinterfragen so die Grenze zwischen Realität und Illusion.

 

Nous remercions le Conseil des arts du Canada et Pro Helvetia de leur soutien / We acknowledge the support of the Canada Council for the Arts and Pro Helvetia / Wir danken dem Conseil des arts du Canada und Pro Helvetia für ihre Unterstützung.

    

L’exposition est réalisée en partenariat avec Oboro, centre d’artistes canadien et White Frame, une association nomade Suisse, tous deux œuvrant dans le soutien à la création des arts visuels et des pratiques émergentes.
The exhibition is produced in partnership with Oboro, a Canadian artist center and White Frame, a Swiss nomadic association, both of which support the creation of visual and media arts.
Die Ausstellung wird in Zusammenarbeit mit Oboro, dem kanadischen Künstlerzentrum, und White Frame, einem nomadischen Schweizer Verein, durchgeführt. Beide unterstützen die bildenden Künste und die Medienkunst.

L’exposition bénéficie du soutien de Prevel Signalisation, Rixheim.