La ville a ses propres matières, ses traces, ses lumières et ses motifs. Elle est un paysage insolite, à la fois familier et surprenant, que de nombreux artistes explorent. Dans leurs œuvres, ils rêvent la ville, la parcourent ou s’emparent de ses absurdités, de ses promesses.
Ils la racontent en creux sans jamais s’en tenir à une description facile, la décrivent entre les lignes dans ses détails ou ses absences.

Dans un même projet, La Kunsthalle Mulhouse et la Kunsthaus Baselland ont choisi de partager ce thème de la ville. D’une part, il relie symboliquement les deux villes voisines et frontalières de Mulhouse et Bâle, d’autre part il permet de réunir un ensemble d’artistes qui placent la ville, ses inspirations et ses représentations, au cœur de leur travail. S’en suivent deux expositions qui se prolongent l’une l’autre et dans lesquelles seuls quelques artistes se croisent.

Parmi les artistes, l’auteure américaine Jennifer K. Dick établira un pont poétique entre Bâle et Mulhouse au buffet de la gare SBB (côté français), à découvrir sur le blog : 2016urbanbuffet.blogspot.com

Avec la participation de:

À La Kunsthalle : Claire Andrzejczak, Johanna Broziat, Marta Caradec, Jennifer K. Dick, Jan Kopp, Viola Korosi et Mathieu Husson, Max Leiß, Laura Mietrup, Dorothea Nold, Uta Pütz, Marion Schutz, Maria Tackmann, Emilie Vialet

À la Kunsthaus Baselland : Maximilian Arnold, Anna Maria Balint, Maya Bringolf, Johanna Broziat, Jennifer K. Dick, Philipp Gasser, Jörg Gelbke, Sabine Hertig, Esther Hiepler, Jan Kopp, André Lehmann, Max Leiß, Yulong Lin, Sali Muller, Julia Trouillot, Emilie Vialet, Christine Zufferey

Curatrices : Sandrine Wymann et Ines Goldbach

Une exposition organisée dans le cadre de Régionale, un programme trinational annuel.