Nicolas Tardy par Meriol Lehmann

Auteur associé en 2022, Nicolas Tardy est invité à s’immerger dans l’univers des trois expositions annuelles et composer librement autour des œuvres selon son langage spécifique.

Écrivain né en 1970, vit à Marseille.
Après des études en art et multimédia, Nicolas Tardy se consacre uniquement à l’écriture poétique. Celle-ci trouve sa source dans une pratique du montage qui constitue l’écriture et lui permet d’intégrer des sources diverses, écrites directement ou prélevées, considérées sans hiérarchie.
La question de la représentation — notamment via l’ekphrasis, la poésie documentaire et la novélisation — est au cœur de son travail. Il se prête régulièrement à des lectures publiques et collabore volontiers avec des artistes et des musiciens.
Par ailleurs, il partage son temps entre l’animation d’ateliers d’écriture, des workshops en écoles d’art, de l’enseignement en écriture numérique.
Il codirige, avec Caroline Scherb les éditions Contre-mur qui publient de la poésie sous forme de livres numériques. Il est également co-fondateur de Calopsitte, association d’actions culturelles basée à Marseille, ayant pour objet de travailler la langue par le biais de l’oral et/ou de l’écrit grâce aux apports du numérique et d’explorer les possibilités du numérique en lien avec la littérature.

Sélection de publications :

  • Localisation Londres, livre, éditions Lanskine, 2022 (à paraître)
  • Dans l’architecture, livre écrit à quatre mains avec Chantal Neveu (Qc), éditions Rhizome, Québec, 2022 (à paraître)
  • Vampirisation, livre numérique en collaboration avec Arnaud Mirland (composition, musique, chant), La Marelle, Marseille, 2021.
  • L’image contient peut-être, participation au projet Acoustic Cameras (www.acousticcameras.org), 2021.
  • Monde de seconde main, livre, Éditions de l’Attente, Bordeaux, 2019.
  • Centons dans le n°175 de la revue Estuaire « Internet », Québec, 2018.
  • Gravitations autour d’un double soleil, livre, éditions série discrete, Bordeaux, 2018.
  • Les à-côtés, dans le n°16 « Anecdotes et faits divers » de la revue Espace(s), éditée par l’Observatoire de l’Espace du Centre National d’Etudes Spatiales, Paris, 2018.
  • Esprits de l’eau, d’apres Kachina 1, Kachina 11, Kachina 12 de Ettore Sottsass dans le catalogue Une maison de verre – le Cirva, Centre international de recherche sur le verre et les arts plastiques, Éditions Parentheses, Marseille 2017