Le turc mécanique de Wolfgang Von Kempelen, 1770

Qu’est-ce que le travail à l’ère numérique mondialisée ? L’exposition invite des artistes opérant à la jonction humain-machine à répondre.

Algotaylorism regroupe une douzaine d’artistes français et internationaux qui, tous, opèrent à la jonction humain-machine et ont pris cette interaction comme sujet de recherche et comme outil de production. Ainsi que l’indique son titre, l’exposition s’attachera à la question du taylorisme algorithmique qui est cette division du travail poussée à l’extrême chez ceux que l’on nomme les « travailleurs du clic » et qui préfigure peut-être la fin du salariat comme organisation dominante du travail.

Économie de l’attention et travail des non-travailleurs ; gestion algorithmique du management ; micro-travail ; intelligence artificielle et nouvelles idées pour une société non centrée sur le travail en formeront les différents chapitres. Interventions et performances humaines seront pour cela couplées à beaucoup de codage réalisé pour l’occasion sous forme de logiciels text-tospeech, d’applis de commande de livraison, de mining écologique d’une crypto-monnaie d’inspiration marxiste et de quelques avatars peuplant certaines vidéos.

Avec la participation de Julien Prévieux, Sebastian Schmieg & Silvio Lorusso, RYBN, Sebastian Schmieg, Jonas Lund, Silvio Lorusso, Elisa Giardina-Papa, Lauren Mc Carthy, Sam Lavigne, Telekommunisten, Macao sur une proposition d’Aude Launay.

Vernissage le mercredi 12 février à 18h30.