Avec/with Virginie Bobin, Victorine Grataloup, commissaires de l’exposition/curators of the exhibition Qalqalah قلقلة : plus d’une langue, Achim Lengerer/Scriptings (du projet collectif/from the collective project  Man schenkt keinen Hund), Myriam Suchet…

[English below]

Depuis sa création, Qalqalah قلقلة porte un intérêt particulier aux enjeux politiques de la langue et de son apprentissage dans les contextes de migration, notamment en France. Pour cet atelier, Virginie Bobin et Victorine Grataloup invitent la chercheuse Myriam Suchet et l’artiste et éditeur Achim Lengerer/Scriptings, collaborateur du projet collectif Man schenkt keinen Hund [on n’offre pas des chiens], initié par l’artiste et enseignante dans des « cours d’intégration » Christine Lemke en 2016 à Berlin. Man schenkt keinen Hund s’est intéressé aux ouvrages pédagogiques d’Allemand Seconde Langue employés dans le cadre de ces soi-disant « cours d’intégration » pour toute personne désireuse d’obtenir un titre de séjour en Allemagne. Le projet a donné lieu à une exposition et à un livre, proposant différentes approches ou stratégies artistiques, théoriques et militantes afin d’interroger les discours identitaires nationaux autour du concept d’« intégration ».

L’atelier Entrer dans la langue propose de transposer, entre autres, certaines des méthodologies artistiques, poétiques et critiques expérimentées par Man schenkt keinen Hund à l’étude de manuels d’apprentissage du Français Langue Etrangère et du Français Langue d’Intégration. L’atelier s’adresse avant tout à des personnes concernées par l’enseignement et l’apprentissage du FLE, et par les enjeux linguistiques, pédagogiques, juridiques et politiques qui en découlent.

Un événement public  (sous réserve) avec la chercheuse Myriam Suchet et l’artiste Achim Lengerer/Scriptings (du projet collectif Man schenkt keinen Hund) permettra de présenter et discuter plus largement les méthodologies et les enjeux développés au cours de l’atelier.

Plus d’informations


[Eng]

Since its creation, Qalqalah قلقلة has been particularly focused on the political stakes posed by language and language learning in the context of migration, especially in France. For this workshop, Virginie Bobin and Victorine Grataloup invite the researcher Myriam Suchet, and the artist and publisher Achim Lengerer/Scriptings, one of the collaborators to the collective project Man schenkt keinen Hund [You don’t give a dog as a present], initiated by the artist and teacher in ‘integration courses’ Christine Lemke in 2016 in Berlin. Man schenkt keinen Hund was interested in the pedagogical books for German as a Second Language as used in the so-called ‘integration courses’ that are imposed by German law on anyone wishing to obtain a residence permit. The project gave rise to an exhibition and a book, proposing various artistic, theoretical and militant approaches or strategies to put into question discourses on ‘national identity’ around the concept of “integration”.

The workshop “Entrer dans la langue” aims to transpose some of the artistic, poetic and critical methodologies experimented, among others, in Man schenkt keinen Hund to the study of textbooks for learning French as a Foreign Language (FLE). The workshop is primarily intended for people concerned with theteaching and learning of FLE, and the linguistic, pedagogical, legal and political issues involved.

A public event with the researcher Myriam Suchet, and the artist Achim Lengerer/Scriptings (from the collective project Man schenkt keinen Hund) will provide an opportunity to present and discuss the methodologies developed during the workshop. To be confirmed.

More about